Le clan Rhett Butler de Donald MCcAIG

Publié le par emiLie

Le-clan-Rhett-Butler.jpg

Tout le monde je pense connait au moins, vaguement Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell l'histoire de Rhett Butler et Scarlett O'Hara, tout deux issus de grandes familles, leur passion dans le Sud des Etats-Unis durant la guerre de Sécession, les plantations de coton, l'esclavage... Une histoire qui se termine si j'ose dire en queue de poisson (quelle expression triviale!) quand après la mort de leur fille Bonnie, Rhett quitte Scarlett. Mais qui a marqué des générations de lecteurs -surtout de lectrices je pense par la description de leur folle passion amoureuse et des aléas de leur amour. Et donc Donald McCaig a non pas décidé d'écrire la suite de cette histoire mais tout simplement d'imaginer la jeunesse de Rhett et de réecrire l'histoire du point de vue de ce dernier faisant alors de Scarlett un simple personnage!

Alors bon pour commencer cela faisait très longtemps que j'avais lu Autant en emporte le vent donc il me restait seulement un vague souvenir de l'histoire et heureusement je pense car j'ai vraiment eu l'impression de relire le livre, c'est sur l'auteur est vraiment resté fidèle à Margaret Mitchell, on apprend pas grand chose de l'enfance de Rhett ou si j'oserai dire des choses assez prévisibles -père violent et buté, une soeur qu'il adore... et ensuite on assiste à une réecriture de l'histoire qui aurait pu être intéressante vu que l'on partait du point de vue de Rhett et beh non même pas, il semble relativement gentil du genre le faux-vrai rebelle au bon coeur! Ce livre m'a aussi fait rappelé que je n'aimais déjà pas du tout Scarlett dans Autant en emporte le vent et je ne l'ai pas du tout aimé non plus dans ce livre!

Bon voilà pour résumer j'ai vraiment trouvé qu'il y avait un grand manque d'originalité même si ce n'est pas pour ça que je me suis ennuyée à lire ce roman étant donné que je ne me souvenais plus trop de l'histoire et que l'auteur a un style très fluide, très facile à lire; heureusement, sachant qu'il y'a plus de 500 pages!

Commenter cet article

Isadora 09/01/2009 20:25

Lecture en projet... Je me souviens d'une amie qui m'avait dit l'avoir terminé une veille de Noël, elle a passé les fêtes à pleurer...
Autant en emporte le vent fait partie des grands classiques littéraires, je ne suis pas particulièrement fleur bleue mais je pense qu'un jour je finirai par m'y atteler.