Meurtres à la pomme d'or de Michèle Barrière

Publié le par emiLie



livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com 

 Meurtres-a-la-pomme-d-or.jpg

édition livre de Poche

Lecture dans le cadre de la masse critique


 

Résumé

" An de grâce 1556 : François, étudiant en médecine à Montpellier, n'a qu'une idée en tête : devenir cuisinier. Aux dissections, il préfère l'étude du safran, de la cardamone, du gingembre, du macis et autre maniguette sous la houlette de l'apothicaire Laurent Catalan.

Mais une série de morts suspectes sème le trouble dans la ville. Un mystérieux breuvage distribué par un apothicaire ambulant en est la cause. Laurent Catalan, en raison de ses origines juives et de ses sympathies pour les protestants, est accusé de complicité et jeté en prison. François mène l'enquête jusqu'à Bologne. Parviendra-t-il à sauver Catalan?"


 

Commentaire

Ce roman m'a donc été gracieusement offert par la maison d'édition Le livre de Poche dans le cadre du challenge Masse Critique du blog Babelio.

C'est un roman assez court qui est classé dans les romans policiers, c'est vrai qu'il y a un certain suspense François et Félix les deux étudiants en médecine doivent trouver en un temps reccord quelles sont les plantes mystérieuses qui provoquent ces nombreuses morts dans d'atroces souffrances cependant il me semble que l'intrigue même si elle sert de fil conducteur durant tout le roman elle passe quand même assez souvent au second plan ; surtout que les deux compères semblent oublier assez souvent le sentiment d'urgence face à une bonne table. Donc je pense que si j'avais commencé à lire ce livre avec l'attente précise d'une intrigue policière j'aurai été déçue mais ce ne fut pas le cas car ce roman possède de nombreuses autres ressources. Il y a une véritable précision dans les termes propres à la Renaissance, on se sent vraiment propulsé dans le Montpellier de cet époque, en plus on apprend plein de choses sur la médecine et la cuisine de cet époque, c'est assez surprenant d'apprendre que la tomate a été longtemps, très longtemps considérée comme quelque chose d'interdit et de diabolique ainsi que de savoir que les confitures de fraises étaient interdites et que la confiture n'était consommée qu'à visée médicale.

Et puis les personnages sont pour la plupart attachants même si desfois peut-être un peu trop caricaturaux, je m'explique c'est à dire qu'ils en font un peu trop, ils sont Trop ; par exemple François je pense que dès la deuxième page on avait compris que son seul but dans la vie c'était de faire la cuisine et il ne veut surtout pas se poser de questions sur autre chose, rien d'autre ne l'intéresse!

Autre point noir l'intrigue est quand même un peu "simplette", surtout la fin autant dans la découverte des coupables que dans le dénouement final avec la mort "dramatique" d'un des gentils personnages.

Pour résumer, un premier roman très sympathique avec des efforts dans la précision historique que 'ai vraiment appréciés mais si c'est vrai qu'à la fin j'ai pu être déçue par un réel achèvement, l'intrigue était peut-être un peu trop faible mais c'est quand même un petit roman très agréable, qui en plus se lit assez vite et facilement.

 

Commenter cet article