L'innocence de Tracy Chevalier

Publié le par emiLie

 

traduit de l'anglais par Marie-Odile Fortier-Masek

édition Quai Voltaire

L-innocence.jpg

Résumé

"Londres, 1792. Thomas Kellaway, ébéniste de son état, prend à la lettre l'invitation de Philip Astley, directeur de cirque du même nom de passage dans son village du Dorset, et part tenter sa chance à Londres. Mais passer de Piddletown à Lambeth n'est pas sans conséquence pour les adolescents Kellaway, Jem et Maisie. Ils ouvrent de grands yeux sur la ville tumultueuse et impitoyable que la jeune Londonienne Maggie Butterfield entreprend de leur faire connaître.

William Blake, leur voisin, graveur et poète, sera le guide spirituel des adolescents tandis qu'ils franchissent le chaotique et exaltant passage de l'innocence à l'expérience. Un voyage initiatique dans le Londres de la fin du XVIIIème siècle en marge d'une société déboussolée par les échos sanglants de la Révolution Française."


 

Commentaire

Il faut savoir tout d'abord que j'aime beaucoup tous les romans de Tracy Chevalier, je les ai tous lus et j'ai particulièrement aimé La dame à la Licorne ainsi que la Vierge en bleu , reconstituer une histoire à partir d'un fait historique desfois insolite et qui en plus permet d'apprendre quelque chose (eh oui!).

Donc ce roman, le dernier paru je l'attendais avec une certaine impatience même si j'ai tout de même attendu qu'il soit disponible à la bibliothèque pour le lire.

Aloooooors eh beh en fait j'ai été un peu déçue même si j'ai du lire ce livre en deux jours et que l'on se laisse prendre dans l'histoire qui il faut le dire "se laisse lire" cependant il n'est pas aussi "envoutant" que les autres (sachant que j'avais déjà trouvé Le récital des anges un peu poussif) bon là c'est quand même mieux, on prend beaucoup de plaisir à le lire.

Et puis les personnages sont très intéressants, chacun d'entre eux possèdent une identité très forte, notamment bien sur Philip Astley, dont l'auteur fait une description physique assez savoureuse, c'est un univers à lui tout seul, ancien militaire, patron de cirque, un géant et puis l'autre personnage central qui est William Blake lui aussi fort caractère avec des idéaux, il porte le bonnet rouge et la cocarde des révolutionnaires français. Je pense que celui-ci est le personnage principal du roman, en tout cas il y a une vraie centralité, tous les autres personnage du roman en reviennent toujours à lui, il sert de guide à Jem et Maggie, il va héberger celle-ci dans son jardin. Il apparait comme une sorte d'éminence omnisciente, il donne des conseils aux enfants de façon détourné afin qu'ils puissent trouver par eux-même le savoir, il se trouve toujours là pour les aider -par hasard. Et puis il agit toujours en totale complémentarité avec sa femme Catherine, elle aussi personnage intriguant qui ne dit rien, acquiece à ce qu'il dit, comme Galaté avec Pygmallion.

Et puis il y a un véritable effort de la romancière pour nous faire vivre le Londres de la fin du XVIIIème, dans le nom des rues, la description minutieuse de la cathédrale de Westminster, les marchands, les bonimentateurs.

Je pense que c'est vraiment cela qui m'a plu dans ce roman ainsi que de faire la conaissance de façon insolite d'un personnage que je ne connaissai pas beaucoup William Blake, après l'histoire en elle-même j'ai bien aimé, les personnages sont touchants mais je ne pense pas que ce roman me marquera plus que ça. Un peu déçu (juste un peu)!

Commenter cet article

Isadora 24/01/2009 20:32

Voilà, je suis sur Tropismes, je ne sais pas si mes mots vont faire long feu, je commence déjà en parlant de moi, à moitié seulement mais quand même, et ce n'est pas le but... Si au troisième article je n'ai toujours pas écrit quelque chose de vraiment intéressant je crois que je supprimerai. Mais si ça t'intéresse de passer d'ici là... bises, bonne continuation. Je suis dans Tolstoï jusqu'au cou moi, bien décidée à en venir à bout.

emiLie 28/01/2009 16:47



Wouah Tolstoi, j'avoue je n'ai jamais lu mais tu as du courage de le lire pendant la période scolaire moi ce genre de bouquin je me les garde pour les vacances d'été
et encore ça fait 2ans que les Raisins de la colère de Steinbeck attend d'être lu!!