Soie d'Alessandro Baricco

Publié le par emiLie

 

traduit de l'italien par François Brun

Soie.jpgRésumé

Hervé Joncour vit dans un petit village du Sud de la France, Lavilledieu. Il fait de la soie chaque année il traverse la Méditerrannée afin de procurer des vers à soie à tous les producteurs du village, puis un jour les vers à soie sont infectés par des parasites. Il décide donc de partir au Japon là où est produite la meilleure soie du monde.


 

Commentaire

C'est un roman court, je dirai même bref avec un style très épuré. L'auteur aime jouer avec les répétitions, la phrase " le premier dimanche d'avril - à temps pour la grand messe - il était aux portes de Lavilledieu" et celles qui lui succèdent sont répétées à chaque fois que Joncour revient de son voyage. J'ai bien aimé cet exercice de style, cela donne du caractère au roman même si je pense que après la quatrième répétition on peut trouver cela un peu rébarbatif. Cela en devient presque chirurgical du moins moi je l'ai ressenti ainsi car les personnages sont très peu décrits, tout le monde a une place, rien n'est superflu. Les chapitres font en moyenne une page ou deux. Tout est très concis et c'est vrai que si on aime lire des choses qui partent dans tous les sens avec des détails qui partent partout et bien on se retrouve un peu sur notre faim!

Maintenant parlons du fond, c'est une histoire d'amour ; un homme qui d'habitude se laisse vivre Hervé Joncour, j'ai retenu une des phrases que je trouve une des plus belles du roman "On aura remarqué que ceux-là contemplent leur destin à la façon dont la plupart des autres contemplent une journée de pluie" p10, cet homme semble être derrière une vitre, rien ne le touche, il traverse sa vie tranquillement, fait ce qu'il sait devoir faire. C'est un second personnage qui va servir de catalyseur à la destinée de Joncour, Baldabiou. Il arrive au village, on ne sait d'où il vient, il s'enrichit avec les filatures et c'est lui qui va envoyer Joncour au Japon. Le Japon lieu mirifique, impénétrable et dans lequel Joncour va faire la connaissance d'un mystérieux seigneur et surtout la connaissance de celle qui semble prisonnière de ce dernier, elle aussi semble irréel. Il est tout de suite envouté par elle sans qu'une parole ne soit échangée. Et au fur et à mesure, entre les différents voyages elle va devenir une obsession pour Joncour, écartelé entre son désir pour cette femme et son amour pour sa femme Hélène.

Voilà à peu prés ce dont parle ce roman et ce que j'ai vraiment aimé c'est l'insaissisabilité des personnages et aussi des paysages, ils semblent apparaitre d'un coup et disparaitre dans le même moment de plus la fuite semble être l'essentiel caractéristique des personnnes qui gravitent autour de Joncour, Baldabiou qui quitte le village, sa femme Hélène qui meurt...

Sinon j'ai apprécié ce roman seulement le sujet est traité comme quelque chose de " grave" alors que j'étais dans une période ou j'aurai peut-être aimer lire quelque chose de plus léger et divertissant ce qui m'a peut-être empêcher d'avoir une pleine compréhension du roman dans sa globalité!


Publié dans Littérature Italienne

Commenter cet article

Anjelica 14/10/2009 10:34


Pour ma part, j'ai bien aimé cette lecture mais je ne comprends pas toutefois son vif succès.


emiLie 14/10/2009 11:42


Je n'ai moi non plus pas trop compris ce succès.


Mademoiselle Swann 22/03/2009 09:00

Un livre bref, un style épuré, les répétitions...ce qui fait pour beaucoup de lecteurs le charme de ce livre m'a personnellemnt déplu!
Déçue!

emiLie 23/03/2009 10:57


Je suis du même avis que toi, j'ai été déçue, il ne me reste plus grandes impressions de ce livre alors que je l'ai lu il y a peu de temps!
Sinon bienvenue sur mon blog et merci pour ton commentaire!