Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

Publié le par emiLie

 

Ce roman a obtenu le prix Goncourt des Lycéens, récompense que j'aime beaucoup car elle m'a permise de découvrir d'autres romans tel que l'excellent La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé. 

 Le-rapport-de-Brodeck.jpg

« « Je m'appelle Brodeck et je n'y suis pour rien. Je tiens à le dire. Il faut que tout le monde le sache. Moi je n'ai rien fait, et lorsque j'ai su ce qui venait de se passer, j'aurais aimé ne jamais en parler, ligoter ma mémoire, la tenir bien serrée dans ses liens de façon à ce qu'elle demeure tranquille comme une fouine dans une nasse de fer. Mais les autres m'ont forcé : « Toi, tu sais écrire, m'ont-ils dit, tu as fait des études. » J'ai répondu que c'étaient de toutes petites études, des études mêmes pas terminées d'ailleurs, et qui ne m'ont pas laissé un grand souvenir. Ils n'ont rien voulu savoir : « Tu sais écrire, tu sais les mots, et comment on les utilise, et comment aussi ils peuvent dire les choses. Ça suffira. Nous on ne sait pas faire cela. On s'embrouillerait, mais toi, tu diras, et alors ils te croiront. » »

 


J'avais déjà lu Les Ames mortes, et La petite fille de Mr Linh de Philippe Claudel, deux livres et deux impressions très différentes! J'ai vraiment aimé Les Ames mortes, l'envie me titille même de le relire, par contre La petite fille de Mr Linh, je n'en garde pas un souvenir très fort, c'est un livre qui se lit très vite, trop vite.

Brodeck est un personnage intéressant et marquant. J'ai vraiment aimé lire ce roman qui possède c'est vrai une construction qui peut paraître un peu déroutante car le récit emmèle le présent, le passé proche, différents lieux, différents personnages à différentes époques. J'ai aimé cette forme de narration, je trouve que cela donne vraiment du dynamisme au texte.

L'histoire part d'une intrigue originale, qui permet de faire remonter tout un passé de guerre encore assez récent et de comprendre, du moins d'essayer de comprendre le caractère de ces hommes qui vivent dans leur village au creux des montagnes. J'ai vraiment apprécié que cela ne soit pas une énième histoire sur la seconde guerre mondiale et les camps de concentration, c'est écrit de façon beaucoup plus originale et plus nuancée. Je pense que ce roman traite plus de la nature de l'homme en général. La peur panique des hommes, leur petitesse...


J'ai vraiment aimé ce roman que j'ai lu très vite et avec beaucoup de plaisir, même si Philippe Claudel écrit bien, il y a vraiment une recherche au niveau précision historique, les phrases n'accrochent pas comme peuvent accrocher celles d'autres écrivains, au hasard Jean Giono car la description de la chaleur dans le roman de Claudel m'a rappelé vaguement par ses effets de style celle décrite de façon si marquante par Giono dans Colline ou Regain? Je ne m'en rappelle plus!

 
Pour lire d'autres avis, de très bons avis! direction le blog-o-book!

Commenter cet article

pom' 25/04/2009 09:59

c'est vrai que la couverture est juste

emiLie 26/04/2009 10:16


oui, le personnage parait très torturé!


Florinette 22/04/2009 09:51

Depuis le temps que je lis des avis alléchants comme le tien, il va vraiment falloir que je découvre cette histoire !

emiLie 22/04/2009 11:45


Oui ce roman est vraiment bien, en plus il vient de sortir en poche!


Anjelica 21/04/2009 17:08

Contrairement à toi, j'ai beaucoup aimé 'la petite fille de Mr Linh' et je m'en rappelle très bien, comme quoi !

emiLie 21/04/2009 17:22


Eh oui c'est vrai que l'on peut avoir des impressions et des souvenirs différents sur un même livre! Mais c'est ça qui est intéressant aussi!


Aifelle 21/04/2009 12:57

Moi aussi j'ai adoré "la petite fille de M. Linh", je n'en connais pas d'autres, je lirai sûrement celui-ci.

emiLie 21/04/2009 13:10



C'est vraiment un très bon roman mais Les Ames grises est très bien aussi!



keisha 21/04/2009 08:16

Il va quand même falloir que je le lise! j'ai adoré la petite fille de Monsieur Linh.

emiLie 21/04/2009 11:48


Ce n'est pas la même chose, mais c'est vraiment un bon roman, j'aime beaucoup Philippe Claudel!