Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

Publié le par emiLie

Des-fleurs-pour-algernon.jpg 

Résumé de l'édition J'ai Lu

« Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour, les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame attroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête. »

 

Commentaire

Tout d'abord je dois vous dire que je ne suis pas très d'accord avec le résumé de la quatrième de couverture. Premièrement Alice Kinnian n'est pas psychologue mais enseignante pour les personnes à défficiences mentales. Ce qui m'amène à la deuxième chose, la fin du résumé, « se sent retourner à l'état de bête », je sais pas vous mais même si c'est peut être l'impression subjective qu'à Charlie, les personnes à handicap mental sont loin d'être des bêtes, voilà un résumé qui manque un peu de subtilité!

Maintenant le principal, le roman!

J'ai bien aimé, il est simple à lire, la langue ne présente aucunes difficultés. J'ai relativement bien apprécié l'histoire, on s'attache à Charlie, aux réactions sur le plan aussi bien affectif que intellectuel qui s'apprentent à celles d'un petit enfant. L'écriture de ses premiers compte-rendus traduits bien cela. Et c'est par l'écriture de ces compte-rendus quotidiens que l'on suit l'évolution fulgurante du Q.I de Charlie, le niveau d'écriture qui s'élève, le rapport à ses proches qui devient plus complexe.

Même si ce roman est classé dans la Science fiction car il est vrai que cette opération paraît desplus improbable, toute la démarche scientifique qui se trouve autour me paraît assez crédible, surtout le jeune doctorant qui travaille avec les chercheurs, le livre donne un bref mais marquant apperçu du monde scientifique universitaire. Et avec, pour une fois, la part belle aux psychologues!

En ce qui concerne Charlie, ce qui m'a plu ce n'est pas de voir son évolution intellectuelle, d'abord je ne suis pas sur que même lorsque l'on a plus de 185 de Q.I (ce qui est déjà astronomique!) on parle tout de même un nombre très important de langues et qu'en même temps on soit super fort en maths, enfin j'en sais rien, mais je sais que je n'ai pas aimé le moment où il est dans son pic d'intelligence, il parle normalement mais de concepts extrèmement abscons.

Non ce qui est bien c'est de voir le heurt entre une trop grande intelligence et une maturité affective qui ne suit pas, avec le clivage qui vient à la fin entre l'ancien et le nouveau Charlie. La dernière petite chose qu'il faut savoir et qui me semble extrèmement importante c'est que ce roman a été écrit en 1959, il y a 50 ans et je trouve qu'il n'a absolument pas vieilli.


       L'avis de Madame Charlotte  ainsi que de Cachou

Commenter cet article

Lylou 07/03/2010 18:43


C'est un livre que j'avais bien aimé.

Tout d'abord, la présentation sous forme des comptes-rendus de Charlie nous permet de suivre parfaitement son évolution, sa vision des choses, des autres, de lui-même aussi. On se rend surtout bien
compte de ses ressentis, et de la progression de ses capacités mentales, tant par le contenu de ses journaux que par leur forme (maîtrise de l'orthographe, de la grammaire, du style, qui n'étaient
pas du tout présente dans ses premiers écrits).

En effet, Charlie, par cette opération, va incroyablement gagner en intelligence : il a une soif de savoir très dense, mais il en profite aussi pour faire une sorte de rétrospection sur sa vie
"d'avant", ce qui n'est pas sans douleur. De plus, être supérieurement intelligent le fait se replier sur lui-même, puisqu'il est incompris et ne comprends pas les autres non plus, jusqu'à arriver
à une certaine paranoïa et schizophrénie.
Mais le retour à son état initial sera tout autant douloureux, si ce n'est plus, puisqu'il ne parvient plus à comprendre celui qu'il a été lorsqu'il était doté de tant de capacités. Ainsi, alors
qu'il était éloigné des autres, il devient également éloigné de lui-même.

C'est un roman qui parle aussi d'amitié. Celle-ci étant présentée en quelque sorte comme proportionnelle à l'intelligence du personnage, mais pas forcément dans le sens qu'on croirait.

Malgré quelques longueurs par moment, on suit avidement ce personnage particulier tout au long de cette belle histoire, originale dans sa présentation et dans son fond, et qui pourrait se
rapprocher d'un roman d'éthique. Sur une amitié en quelque sorte proportionnelle à l'intelligence, mais pas forcément dans le sens que l'on croirait. Sur la solitude qui peut habité ceux qui
n'entrent pas dans les "normes"...

Un beau roman.


emiLie 09/03/2010 21:43


Je reconnais à ce roman les mêmes qualités que toi mais il m'en reste là aussi, quelques mois après, un souvenir pas vraiment bon, en tout cas il ne me donne pas spécialement envie de le relire!


Nicolas 12/06/2009 17:29

Déçu par ce roman, j'en attendais beaucoup plus dans la mesure où c'est un classique. Ce n'est pas très bien écrit, et l'intrigue (très intéressante à la base) est développée d'un manière un peu brouillon. Moyen, donc.

emiLie 12/06/2009 19:03


L'intrigue est intéressante mais le style un peu plat, d'habitude je ne lis pas de SF! 


SBM 29/04/2009 17:54

Je trouve ce roman absolument magnifique, très sensible. Je le conseille à tous les non amateurs de SF à qui le genre fait peur

emiLie 30/04/2009 11:33


Oui, c'est vrai moi qui n'aime pas beaucoup la SF et bien j'ai vraiment aimé ce roman!


Florinette 28/04/2009 09:52

Ma bibliothécaire me l'a conseillé plusieurs fois, mais comme il est rangé dans les rayons SF, ce qui n'est pas trop ma tasse de thé, je n'ai jamais été vraiment intéressée par ce livre, mais ce que tu en dis titille ma curiosité...

emiLie 28/04/2009 09:58


Moi non plus je ne suis pas trop emballée par la science-fiction d'habitude mais là ce n'est pas vraiment de la SF pure, ce n'est pas ça qui doit t'arréter!


keisha 28/04/2009 07:50

Cachou m'avait donné envie de le découvrir, il faut se faire sa propre opinion.
OK pour la quatrième de couverture, encore une fois n'importe quoi...

emiLie 28/04/2009 09:56


Oui c'est sur, il faut tout simplement le lire pour se faire un avis!