Bel-Ami de Guy de Maupassant

Publié le par emiLie

 


408 pages


Bel-Ami.jpg
Résumé de l'édition Pocket

« Le monde est une mascarade où le succès va de préférence aux crapule. La réussite, les honneurs, les femmes et le pouvoir : le monde n'a guère changé. On rencontre toujours - moins les moustaches - dans les salles de rédaction ou ailleurs, de ces jeunes aventuriers de l'arrivisme et du sexe. »

 

Commentaire
Georges Duroy est un jeune homme, bien de sa personne mais désoeuvré lorsqu'il rencontre au détour d'une rue de la capitale son vieil ami de régiment, Charles Forestier. Celui-ci est rédacteur en chef dans un journal La vie Française. Il va permettre à Georges d'y rentrer comme « pigiste », je sais, ce terme n'existait pas à l'époque!

Tout le long du roman, on suit l'évolution fulgurante de Georges Duroy, son ascension dans la société, qui passera toujours par les femmes, sa maîtresse et ses épouses successives. La marque la plus significative de cette élévation se traduit par la déformation de son nom, il devient Georges Du Roy. Seulement celui-ci montre un appétit sans satiété pour le pouvoir et l'acquisition du gain, il gagne 500 000 francs par dotation mais se trouve ridiculement pauvre face à son patron nouvellement riche à millions. Pour que son ascension continue, il est capable de toutes les manigances et il excelle surtout dans la manipulation des sentiments des femmes qui l'entourent.

Cet homme pourrait paraître seulement horrible, un monstre mais on lit un roman de Maupassant et celui-ci décrit la complexité de l'être humain de façon très juste. Duroy est un homme médiocre mais opprtuniste qui sait profiter sans aucun état d'âme des évènements de la vie, mais tous les personnages autour de lui agissent de la même façon.

 Ce roman, c'est aussi la critique du monde du journalisme avec tous ses codes et ses petits trafics, Duroy alors directeur des échos connaît tout le monde, du pauvre balayeur, du proxénète à l'ambassadeur. Tous sont ses amis. Un monde écoeurant dans lequel le journal est à la solde de personnages politiques et fait tout pour les faire élire. Ce n'est pas la véracité de l'information qui prime.

Les personnages sont dépeints par Maupassant avec un humour noir et une causticité délectable, celui-ci a le mérite de me transporter dans le 19ième siècle, à chaque lecture.

Commenter cet article

dasola 10/09/2009 12:37

Bonjour EmiLie, Bel Ami est un des chef d'oeuvre de la littérature française. On évoque plus souvent Rastignac comme arriviste. Georges Duroy soutient la comparaison. Georges est un redoutable prédateur qui y arrive. Roman à lire. Bonne journée.

emiLie 10/09/2009 13:11


Bonjour Dasloa, il semble que la plupart des romans de Maupassant soient à lire et c'est vrai que le personnage de Duroy représente le parasite par excellence.
Bonne journée à toi aussi.


LN 29/06/2009 17:52

Il fait parti des livres que j'avais étudié au collège et qui m'ont laissé un bon souvenir avec une histoire pleine de péripéties :-)

emiLie 30/06/2009 17:54


J'aime beaucoup Maupassant.


Restling 30/05/2009 15:13

J'ai eu ma période Maupassant à l'adolescence et ce titre fait partie de mes préférés, un vrai régal !

emiLie 30/05/2009 18:46


Moi j'ai un très bon souvenir des Contes de la Bécasse!


Theoma 25/05/2009 15:55

Je dois avouer que j'ai de Maupassant un souvenir d'ennui. Des lectures scolaires obligatoires et des pages interminables. Erreur de jeunesse ? Allez, je note !

Theoma 25/05/2009 15:55

Je dois avouer que j'ai de Maupassant un souvenir d'ennui. Des lectures scolaires obligatoires et des pages interminables. Erreur de jeunesse ? Allez, je note !

emiLie 25/05/2009 17:11


J'ai toujours beaucoup aimé Maupassant, autant ses nouvelles que ses romans, chose rare!