Le palanquin des larmes de Chow Ching Lie

Publié le par emiLie

 


récit recueilli par Georges Walter

 Le-palanquin-des-larmes.jpg
Par cette lecture, j'ai decidé de me projetter vers une destination plus lointaine, voyage dans le temps aussi car nous nous retrouvons dans la Chine du milieu du Xxème siècle, époque intermédiaire entre la Chine ancienne et la Chine communiste de Mao Tsé Doung.

Le personnage principal de ce roman est la narratrice Chow Ching Lie née à Shanghaï en 1935, issue d'une famille assez aisée, son père est enseignant. Elle passe une enfance dorée dans une ville riche, occidentalisée et cosmopolite, indifférente aux guerres mondiale et civile qui se déroulent à l'extérieur de la ville. Seulement à l'âge de treize ans, elle est mariée de force au fils aîné d'un riche industriel. Tout son monde s'écroule, elle se retrouve projetter dans un tout autre univers avec une belle-mère autoritaire et de grandes responsabilités.

 On suit l'évolution de la Chine à travers les yeux de cette petite-fille qui est élévée dans un monde moderne et occidentalisé et dont la famille continue de suivre et d'obéir à certains rites de la Chine ancienne. Une différence de monde assimilée et non ressentie comme une rupture. Un monde très influencé par les différentes colonies qui l'occupent, notamment par les anglais. Chow ching Lie découvre le piano lors d'un spectacle donné par des filles plus grandes dans son école. Piano qui lui permettra de gagner sa vie lors des mauvaises périodes.

 Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce roman, c'est l'approche un brin éthnographique. J'ai appris énormément de choses sur la Chine et surtout sur sa très grande complexité. La Chine est riche en traditions, religions. La narratrice est bouddhiste et elle voit des signes à peu prés partout, ce qui la rassure et lui donne confiance en son avenir. Et puis on croise des gens intéressants, complexes et parfois cruels. Elle raconte « sa vraie vie ».

Un roman que je qualifierai de très instructif, pas seulement sur la condition de la femme (très mauvaise condition comme d'habitude) mais aussi sur un pays et une société.

Publié dans Littérature Chinoise

Commenter cet article

Edelwe 10/06/2009 16:01

Je veux le lire depuis longtemps. Sur le même thème, je te conseille Le pavillon des Pivoines et Fleur de Neige de Lisa SEE. Deux magnifiques livres.

emiLie 11/06/2009 10:41


Je prend note, comme j'ai plus de temps pour lire l'été en plus!


Mango 08/06/2009 15:46

Je viens de te taguer sur mon blog :)

emiLie 08/06/2009 19:28


Je vais voir cela de ce pas!!! ouh la la mon premier tag, merci!


laure 08/06/2009 09:29

Le titre de la suite : Concerto du fleuve jaune . Je te le passerai.Tu le commences quand ton stage? Si t'es libre on peut peut-être se voir en fin de semaine ?

emiLie 08/06/2009 12:20


Je le commence Lundi prochain! T'es pas en cours là! Bon je vais essayer de t'appeller ce sera plus simple!


Celsmoon 07/06/2009 17:53

Je suis passée devant plusieurs fois ces derniers jours sans savoir si vraiment je devrais le prendre... mais tu me donnes envie...

emiLie 07/06/2009 19:41


Si tu aimes la liitérature asiatique, je te le conseille!


laure 07/06/2009 14:06

Je te passerai la suite si ça t'intéresse. Moi je l'ai beaucoup moins aimé que le premier livre. C'est toi qui vois. Au fait tes exams?

emiLie 07/06/2009 16:42


Oui, j'aimerai bien savoir ce qui s'est passé pour elle! Mes exams finis, c'est déjà ça sinon j'essaierai de t'appeler dans la semaine en soirée, maintenant je dois chercher un appart...