Hôtel des adieux de Brad Kessler

Publié le par emiLie

 


vo - Birds in fall
316 pages - Nil Editions

Hotel-des-Adieux.jpgHistoire d'un crach, un avion qui s'écrase au large de Trachis Island en Nouvelle Ecosse. Les jours suivants, c'est la panique sur l'île, les familles affluent et se retrouvent logées dans l'hôtel de Kevin et Douglas qui se trouve être l'unique hôtel de l'île et le lieu le plus proche de l'accident.

 Le thème m'intéressait, tous les accidents d'avion suscitent à chaque fois une très forte émotion. Le nombre de victimes touchent fortement les gens. Les accidents d'avions sont très présents dans l'imaginaire collectif. C'est donc avec curiosité que je me suis lancée dans cette lecture, j'avais envie de savoir comment l'auteur allait traiter ce sujet.

Ce fut une lecture intéressante, pas de pathos, l'auteur sait parler de la souffrance des différents proches des victimes avec finesse. Il n'en reste que le sujet est triste. Le roman débute par les derniers instants vécus par les passagers de l'avion avant qu'il ne s'écrase. Puis leurs proches arrivent sur l'île, ils sont accueillis par Kevin, le seul hôtelier de Trachis Island. Kevin est le personnage du roman qui m'a le plus touché, j'ai aimé sa personnalité, sa méticulosité et son empathie. C'est par ses yeux que le lecteur assiste au crash de l'avion. Le lecteur découvre les autres personnages et leurs liens avec les victimes, cette arrivée sur l'île permet à tous de faire le point, de réaliser la mort de leurs proches. Tous regroupés à l'hôtel ils créent des liens et essaient d'apaiser leurs souffrances. Tous différents, d'origines, de milieux ils réussissent à créer autre chose ensemble, à dépasser leur souffrance. Il y a Ana, ornithologue qui vient de perdre son mari, Pars exilé Iranien qui lui a perdu sa nièce, Mr et Mme Liang... Tous ont une histoire différente.

La scène qui m'a le plus touché est lorsque les différentes personnes se rassemblent autour du musicien bulgare qui s'est mis à jouer du piano afin de pouvoir enfin exprimer sa peine. Par son mutisme et sa peine, c'est l'un des personnages les plus touchants.

Un roman qui sait éviter les pièges du genre, pas de démonstration excessive de souffrance ni de bons sentiments.

Ce roman se lit vite et facilement, j'ai tout de même trouvé que le style était un peu plat et les personnages un peu caricaturaux. Les références tout au long du roman aux oiseaux m'ont bien plu car ils sont liés au crash mais aussi à la renaissance, à un nouvel envol. Le titre anglais est beaucoup plus parlant. Birds in fall.

 

Merci au Blog-o-book (bob) et aux éditions Nil.
L'avis d'
Edelwe

Commenter cet article

Manu 17/07/2009 21:02

Moi aussi il me tente bie ce livre.

emiLie 18/07/2009 11:31


C'est un bon livre surtout pour les vacances car il se lit facilement.


Alwenn 17/07/2009 20:18

La même scène m'a touchée ! Dans l'ensemble, nous avons un peu le même avis me semble-t-il. Lecture agréable mais pour moi, ce n'est pas non plus un chef-d'oeuvre.

emiLie 18/07/2009 11:31


Exactement, c'est vrai que la scène du piano est bien mais l'auteur aurait pu faire un livre un peu plus amitieux car le thème est quand même intéressant.


Leiloona 17/07/2009 14:16

Malgré les différents billets positifs sur ce livre, je ne le note pas : pas vraiment attirée par ce thème.

emiLie 17/07/2009 17:42


C'est vrai que le sujet est asez spécial.


Lilibook 17/07/2009 12:51

Il me tente bien ce livre.

Edelwe 17/07/2009 12:19

Merci pour le lien. Ce livre m'a beaucoup touchée.

emiLie 17/07/2009 17:42


De rien,