Chasseurs de têtes de Jo Nesbo

Publié le par emiLie

 

Edition Gallimard - 310 pages

Traduit par Alex Fouillet

 

*****

Chasseurs-de-tetes.jpgRoger Brown est un chasseur de têtes, le meilleur chasseur de tête, il a une femme magnifique qu’il adore, une luxueuse maison. Il vit tout de même au dessus de ses moyens alors le soir il visite la maison de ses potentiels clients, il ne vole qu’une seule chose leurs œuvres d’arts. Sa combine fonctionne parfaitement jusqu’au jour où il fait la connaissance lors d’un vernissage organisé par sa femme de Clas Greve, celui-ci ancien commando, baraqué est aussi l’ancien patron d’une société Norvégienne novatrice sur la technologie GPS, hors Roger cherche justement un patron pour le concurrent Suédois de cette entreprise, en plus Greve a la chance de posséder un Rubens. Seulement cette fois-ci les choses ne se passeront pas comme Roger le pense.


C’est par cette lecture que je découvre Jo Nesbo, encore un choix du au hasard et à la bibliothèque municipale.

J’ai vraiment eu peur d’être déçue au début, Roger n’est qu’un prétentieux et j’ai vu défiler sur 4ou 5 pages tout un tas de noms de marques prestigieuses, franchement j’en ai strictement rien à faire que sa femme possède un téléphone Prada.
Et puis je me suis laissée entraîner dans l’histoire, Roger n’est pas si antipathique que ça et puis il se retrouve tellement en difficulté que l’on ne peut qu’avoir envie qu’il s’en sorte. Je me suis donc laissée happer par ce récit qui est somme toute efficace, Nesbo sort la grosse artillerie, molosse enragé, machinations tordues et complexes, retournement de situations et actions, actions. Vraiment tout y était pour m’empêcher de me coucher avant de savoir la fin. En plus le style de Nesbo est fluide, sans fioritures, il va droit au but. La scène d’anthologie du roman, c’est la scène dans les W.C., c’est très bien trouvé mais que c’est dégoutant.


Je reste quand même sur ma faim après avoir enfin posé mon livre. Le scénario est tout de même assez mince, pas de très grandes révélations à la fin, fin qui est assez "gentillette", les gentils sont saufs, ouf. Et puis le mobile du tueur, bof, bof.


Mais le style de Nesbo est tel que j’ai vraiment envie de lire autre chose de cet auteur, j’ai cru comprendre que ses autres romans faisaient intervenir un héros récurrent, alors pourquoi pas!

 

 Plaisir à cultiver, Keisha en ont parlé.

 

Commenter cet article

DF 06/07/2010 22:37



Je viens de le terminer et de le commenter sur mon blog, ici:

http://fattorius.over-blog.com/article-jo-nesbo-chasseur-et-chasse-de-tetes-53532803.html


Et j'en conviens: la scène des toilettes est ENORME! Perso, j'ai envie de lire autre chose de cet auteur, d'autant que selon certains commentaires, ce n'est pas son meilleur titre. Or, je lui ai
déjà trouvé pas mal de qualités...



emiLie 11/07/2010 19:49



C'est vraiment une scène d'anthologie, cela fait déjà quelques mois que j'ai lu le livre et pourtant je m'en souviens encore.



Theoma 04/12/2009 16:45


Noté chez Keisha aussi ! On verra !


emiLie 05/12/2009 11:24


J'ai bien aimé mais je pense qu'il faut mieux commencer par lire les enquêtes d'Harry Hole, ce que je vais essayer de faire.


keisha 02/12/2009 17:43


Euh oui, j'ai été trop rapide. Harry Hole, donc.


Alex-Mot-a-Mots 02/12/2009 17:03


Très envie de découvrir cet auteur, mais si l'intrigue ets mince, cela me tente moins.


emiLie 02/12/2009 17:48



Il semble que ce roman soit assez indépendant de ces prédecesseurs car le héros récurrent de Nesbo n'y est pas présent, c'est pour cela que je compte lire au moins un autre roman pour voir si
c'est vrai.



keisha 01/12/2009 12:04


Oui, les WC,argh!
Mais découvre son héros Harry Nesbo!


emiLie 02/12/2009 17:42


Je compte bien découvrir Harry Hole non? Nesbo c'est l'auteur?