La passion selon Juette de Clara Dupont-Monot

Publié le par emiLie


Grasset - 233 pages

*****

Juette a 13 ans, nous sommes en 1158 dans une petite ville de Belgique. C’est une enfant rêveuse, qui a pour seul ami Hugues de Floreffe, un prêtre. Juette vit à une époque où il est normal de marier une enfant à un homme de 20 ans plus âgé qu’elle. Ce mariage lui inspire une haine insurmontable pour les hommes. Devenue mère et veuve cinq ans plus tard, elle décide d’aller contre la loi des hommes et de rejoindre celle de Dieu.


Encore un récit sur le Moyen-âge, période que j’affectionne particulièrement. Juette est une petite fille particulière, elle passe de longues heures à rêver de chevaliers et de sa vie future. Ses rêves s’achèvent brutalement quand elle apprend son mariage avec un ami de son père.

«
Allongée dans le noir j’ai dit adieu aux chevaliers. Ils étaient alignés devant l’église St Mengold. Aucun ne m’a tendu la main. Je les garde ainsi, en silhouette massive de fer et de courage. Plus tard, quand je serai une femme j’aurai peut-être l’audace de m’approcher. Je ne fuirai pas lorsqu’ils soulèveront leurs heaumes, révélant leurs yeux.» 

 
Elle subit le mariage, littéralement traumatisée, elle éprouve une haine féroce pour l’enfant dont elle vient de donner naissance et pour son mari aussi. Elle va jusqu’à souhaiter sa mort, mort brutale qui arrive, conséquence d’un refroidissement mal soigné. Juette se sent coupable, elle n’a qu’une seule envie, s’éloigner des hommes le plus vite possible, elle rejoint pour cela la léproserie, située à l’écart de la ville. Son parcours nous est retracé autant par sa propre voix que par celle de son ami Hugues un prêtre. Sur un même évènement leurs avis différent. Là où Juette ne voit qu’épanouissement de sa foi ainsi que de sa vie, Hugues voit un lent enfoncement dans une fébrile folie. L’auteur nous transmet avec beaucoup d’aisance ce lent passage dans la folie. Folie qui la fait devenir une sainte aux yeux des autres.


De manière générale, c’est vraiment l’écriture de l’auteur qui m’a charmé à la lecture de ce court roman. Celle-ci est simple et elle sait transmettre de nombreuses émotions diverses et complexes.

L’histoire du roman est en elle-même assez simple et se lit très vite, trop vite peut-être, j’aurai aimer que l’on prenne plus de temps pour s’arrêter sur certains détails afin de digérer toute cette histoire aussi.

C’est un bon roman sur les femmes en général et sur le combat qu’elles mènent depuis déjà tellement longtemps.


Le billet d'Amy , et celui de Véronique.

 

Commenter cet article

La liseuse 11/01/2010 15:52


c'est une histoire que je suis impatiente de lire. Je suis contente d'avoir lu ton avis.


emiLie 18/01/2010 17:45


Tu va voir c'est un livre assez court, j'ai vraiment été touchée par le choix des mots utiliés par l'auteur.


fée-tish 23/12/2009 08:46


Je découvre ton blog, et la critique que tu fais de ce livre m'attire beaucoup !


emiLie 23/12/2009 15:56


Bienvenue alors. C'est un livre très agréable à lire et qui se lit assez vite en plus.


Nanne 12/12/2009 21:01


Je l'avais repéré, mais pas acheté malgré une 4ème de couverture attirante, parlant du Moyen Âge que j'apprécie aussi beaucoup ! Mais ton billet me donne envie de le lire ... Donc, dès que je le
trouve, je le prends pour le lire ! Ma PAL ne te dit pas merci ;-D


emiLie 13/12/2009 18:52


Ma LAL est assez conséquente et ma PAL commene à l'être aussi. Mais ce roma nest assez court alors il ne compte pas pour un livre en entier .


line 11/12/2009 15:31


j'avais beaucoup aimé cette lecture. 


emiLie 13/12/2009 18:45


J'ai trouvé cela bien écrit.


Mirontaine 10/12/2009 14:18


Il est en bonne place sur ma PAL, un billet très prochainement.


emiLie 10/12/2009 19:24


Affaire à suivre alors.