La porte des enfers de Laurent Gaudé

Publié le par emiLie

 

 

Actes Sud - 266 pages

 

*****

 

La Porte des Enfers

J'en avais déjà parlé il y a quelques temps, Laurent Gaudé fait partie de mes auteurs préférés.

 

J'ai eu la chance de le découvrir grâce à son magnifique roman, Le soleil des Scorta, et ensuite par la lecture toute aussi touchante de La mort du roi Tsongor.

 J'ai lu tous ses romans mais je dois reconnaitre qu'Eldorado, le dernier publié avant celui-ci m'avait déçu. Je me suis donc demandée pendant longtemps si j'avais envie de lire La porte des enfers, surtout que j'en avais lu quelques critiques mitigées. Mais j'ai cédé à la tentation, bien m'en a pris.

 

Giuliana et Matteo sont un jeune couple qui vit à Naples. Lui est chauffeur de taxi, elle, est femme de ménage dans un grand hôtel.

Ils ont un petit garçon, Pippo qui a six ans.

 

 

Ils ont tout pour être heureux jusqu'au jour où sur le chemin de l'école une fusillade éclate, une balle perdue touche mortellement Pippo.

 

Le couple se déchire, dévoré de tristesse. Guiliana veut la vengeance mais Matteo n'en est pas capable alors elle part, laissant Matteo seul, errant dans les rues sombres de Naples.

Il y fera d'étonnantes rencontres, Grace aux larges épaules mais aussi el professore au savoir immense sur la mort et sur la frontière si mince qu'il y a entre les vivants et les morts.

 

A mi-chemin entre conte fantastique, tragédie et récit universel, ce roman se laisse facilement lire et embarque le lecteur dans les rues de Naples à la rencontre des habitants qui l'occupent la nuit.

On ne peut que s'attacher à Matteo et à son désespoir face à la perte de son fils qui le poussera à tenter de vaincre la mort pour récupérer son fils.

 

L'univers de Laurent Gaudé est un univers poétique dans lequel chaque mot tient sa place et donne une portée universelle à la vie de chacun de ses personnages.

 

Les billets d'Amanda, de Manu et de Clara.

 

Commenter cet article

Luna 21/06/2011 11:40



J'ai beaucoup aimé l'univers de ce livre : on s'y croirait vraiment ! Tout droit sorti d'un reportage qui se veux "choc" sur le sud de l'Italie...
Je crois que le pire dans le livre c'est que les personnages sont crédibles et que leur histoire est horrible : le "ça n'arrive qu'aux autres" est assez difficile à dire ici, parce que ce sont
des situations dont on a peur, mais on sait forcément que la mort d'un proche finira par arriver à un moment où à un autre...
C'est vraiment un livre à lire !

Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre sur mon blog...
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



emiLie 14/09/2011 16:02



Je suis une grande fan des livres de Laurent Gaudé, ce livre est vraiment très touchant et j'attends avec impatience la sortie poche d'Ouragan!



Caroline 03/11/2010 14:16



J'avais aussi adoré ce livre, par lequel je suis entrée dans l'univers de Laurent Gaudé, vraiment unique, très travaillé, avec des personnages fouillés au sein d'une intrigue épurée. Le
mythe d'Orphée revisité avec autant de brio, quel bonheur de lecture !! J'ai aussi lu le Soleil des Scorta et je me suis régalée. J'ai hâte de lire Ouragan.



emiLie 10/11/2010 18:31



J'avais découvert cet auteur avec Le soleil des Scorta, j'avais vraiment eu un coup de coeur, j'ai aussi envie de lire Ouragan mais je préfère attendre qu'il sorte en poche, en tout cas le sujet
me plait!



Shanaa 26/09/2010 11:45



Non c'est le seul que j'ai lu, mais je me suis acheté Ouragan et le Soleil de scorta (je crois que c'est le nom) juste après :)



emiLie 29/09/2010 21:28



Le soleil des Scorta est super, c'est par ce livre que j'ai découvert Laurent Gaudé quant à Ouragan, j'attends la sortie poche. 



Shanaa 24/09/2010 10:42



Un livre que j'ai personellement adoré! Un livre sur la mort avec des relents mythologiques et une superbe utilisation du fantastique. Une grande métaphore sur la mort. Splendide.



emiLie 26/09/2010 11:41



Je ne sais pas si tu as lu d'autres livres de Laurent Gaudé mais la très grande majorité de ses livres sont aussi bien que celui-ci, le fantastique que ne dit jamais son nom est toujours présent,
léger! 



Alex-Mot-à-Mots 21/08/2010 16:41



Voilà un autre auteur avec lequel j'ai du mal.



emiLie 26/08/2010 20:26



C'est dommage car il écrit pourtant de très belles choses.