Le paradis (ou presque) de Charlie Huston

Publié le par emiLie

 

 

1.JPG

 

Je remercie Seuil policier et Babelio

 

 

 

Editions du seuil - Policier - 360 pages

Une mésaventure de Hank Thompson

Traduit par André Roche

*****huston

Henry Thompson pensait en avoir terminé avec les ennuis, retiré dans un coin ensoleillé du Yucatàn, l'argent volé aux russes caché sous son bungalow, il aurait presque pu croire que cela allait rester comme cela jusqu'à ce qu'une mort paisible et naturelle vienne y mettre fin.


Malheureusement et cela le lecteur le comprend très vite, Hank attire les ennuis et pas vraiment des petits, ils prennent ici les traits d'un jeune routard à l'accent russe, Mickey. A partir de ce moment, les ennuis déferlent, Hank décide de partir, envoie par les airs les 4 millions de dollars vers son ami-dealer Tim, alors que lui décide de prendre la route pour passer la frontière, un choix assez judicieux lorsqu'on sait que tous les flics d'Amérique et quelques truands veulent vous faire la peau. S'en suit course-poursuite, retrouvailles parentales, et beaucoup, beaucoup d'hémoglobine, Hank et son argent ont le don d'attirer les mecs les plus fous. 


Ce roman est la suite d'un premier tome, Increvable qui raconte le début des mésaventures de Hank, je n'avais pas lu ce livre et cela ne m'a pas handicapé, les éléments essentiels à l'intrigue sont mentionnés dans le second tome. La colonne vertébrale de ce livre, c'est Hank, un anti-héros par excellence, la notion d'héroïsme n'étant ici présente que pour souligner l'absence de maitrise qu'Hank met en place pour tomber dans des pièges et pour s'y soustraire, laissant toujours derrière lui, un carnageAnti-héros car Hank fume, se remet à boire, se drogue, tue des gens, devient peut-être le pire des méchants du roman et il arrive pourtant à garder, tout au long du roman cette humanité de l'homme qui veut protéger ses parents et qui arrive à toucher le lecteur. 


Enfin, ce roman est très visuel, courses-poursuite, bagarres, différents scènes se supperposent devant les yeux du lecteur. Un roman très efficace, qui m'a fait penser à Mort et vie de Bobby Z mais qui manque selon moi d'un peu de finesse. 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 13/03/2011 16:45



Trop classe, tu fais partie du jury !



emiLie 14/03/2011 20:49



Oui, ça m'a surprise ! 



Hélène 10/03/2011 09:04



Je fais aussi partie de ce jury mais je suis dans le groupe qui a reçu le Thomas Cook...



emiLie 14/03/2011 20:50



Je vais bientôt commencer ma deuxième lecture.