Le sagouin de François Mauriac

Publié le par emiLie


Le Sagouin
Pocket - 140 pages
*****

Le petit Guillou vit dans le château familial, c’est un petit garçon malingre et renfermé. Il vit dans la peur perpétuelle de sa mère Paule, la belle fille. Celle-ci n’a épousé le père de Guillaume que pour prétendre au titre, malheureusement pour elle, la seule baronne du château, c’est sa belle-mère. Galéas de Cernes son mari est un homme insignifiant et renfermé. Paule vit en retrait du village ainsi que des habitants du château depuis que s’est propagée une certaine histoire qui l’impliquerait elle et un tout jeune curé.

Malheureuse, crevant de solitude, elle reverse toute sa haine et sa frustration sur le malheureux Guillou, qu’elle appelle le Sagouin. Cet enfant âgé pourtant déjà âgé de 12 ans, n’a toujours pas été scolarisé, il fut plusieurs fois renvoyé de pensionnats car il mouillait son lit. Alors quand un nouvel instituteur arrive au village, la baronne laissant ses considérations aristocratiques de côté décide d’aller lui demander de donner des leçons à son petit-fils.

Cette histoire est d’une profonde tristesse, Guillou est un enfant calme et renfermé qui vit entouré de personnes plus ou moins malsaines. L’ensemble de la maisonnée à des degrés divers fait très peu attention à lui, il dort dans un réduit avec très peu de place. Guillou est l’archétype de l’enfant victime. Indolent, insensible dans le seul but de contrer ce manque d’amour et les violents accès de colère de sa mère, il prend pour cela exemple sur son père. Galéas étouffé entre deux réelles harpies, sa mère et sa femme est un personnage incolore, son non-comportement tout au long du roman relève vraiment de la pathologie.

Les personnages du roman sont égoïstes, centrés sur eux-mêmes sur leur ambition et leur propre souffrance, ils ne voient pas l’enfant qui peu à peu s’enfonce et qui une fois l’espoir déçu se laisse partir.


Un roman triste et sombre qui est vraiment marquant. On peut imaginer les personnages se déplaçant à travers des paysages grisâtres et une ambiance étouffante.
La fin, déchirante clôt magistralement le roman.


Avis de lecture de DevoreLivre, Kali, Edelwe .

Commenter cet article

melissa 30/10/2010 11:35



Je suis en 3eme et je ne compren pa se livre j'ai 20 questions a rendre noté se mercredi et je ny arrive pas voicie les questions :


2) OU l'intrigue se deroulle -t-elle ?les lieux et itinéraires sont-t-ils détaillées? Citez des exemples
.                                                  


3)Citez quelques éléments qui renseignent sur l'époque de l'intrigue.Est-elle contemporaine de l'auteur ?


4)Quel point de vue de narration est utilisée ?


5)Le narrateur fait part au lecteur des pensées de ses personnages.Relevez des passages:   -ou il adopte le point de vue de paule


                  -ou il adopte le point de vue du sagouin 


                  -ou il adopte le point de vue du baron .


6)Parmi ces trois points de vue , lequel est adopté le plus fréquemment par le narrateur .Pourquoi ?


7)A quelle étape de l'intrigue le narrateur adopte-t-il le point de vue du baron   .  Que  se paasse-t-il aprés ?


8)Quelles réactions l'enfant manifeste-t-il a l'approche des sa mere ? Citez quelques exemples.


voila je n'est pas mi toutes les questions parsque il fo qand meme que je travaille mais si vous avez des reponses a ces questions merci de laisser votre commantair ! MERCI BCP !!


 


 


 



miss herbe 20/10/2010 16:24



Je le lis au lycée et je les trouvais génial ( pas encore eu ma note  ça explique peut être lol ) La fin
tragique renforce la beauté du livre ... Une manière de dire qu'il faut faire attention aux mots, parfois blessants, que l'apparence ne fais pas tout et que l'univers d'un enfant se raccrochant à
un espoir est fragile... Je le conseille



emiLie 01/11/2010 13:05



Si tu as aimé celui-ci je te conseille Le noeud de vipères, mon roman préféré de Mauriac, magistral! 



Leiloona 28/01/2010 09:58


Oh, je l'ai lu au collège et je n'avais pas vraiment aimé.


emiLie 30/01/2010 16:54


Au collège... je ne pense pas que j'aurai apprécié moi non plus à cet âge-là.


Mango 28/01/2010 03:26


quel livre triste! Ce n'est pas celui que je préfère de Mauriac!


emiLie 30/01/2010 16:53


Je ne pense pas non plus que cela soit son meilleure roman.


Alex-Mot-a-Mots 27/01/2010 21:01


Lu quand j'étais ado, j'en garde un souvenir de roman très sombre.


emiLie 30/01/2010 16:38


C'est vrai que le thème et surtout la fin du roman sont très sombres.