Les raisins de la colère de John Steinbeck

Publié le par emiLie

 

 

Folio - 639 pages

Traduit par Marcel Duhamel et M-E. Coindreau

 

*****

 

Les Raisins de la colère

A la fin des années 20, "les tracteurs" arrivent dans la région de l’Oklahoma ainsi que dans les régions alentours.

 

 

Les hommes qui vivaient du coton et de leurs 40 arpents de terre sont obligés de partir. Ils entassent tout ce qu'ils possèdent dans une voiture ou un camion bringuebalants et ils partent... vers l'Ouest. De nombreux prospectus leur promettent de l'emploi dans une région accueillante et ensoleillée ; la Californie.

 

Ils sont des milliers à faire mouvement vers l'Ouest, une foule hétéroclite de familles pour qui le seul espoir reste un emploi de cueilleur de fruits ou de coton.

 

Le voyage est dur et long, il appauvrit encore plus ces gens déjà privés de tout. L'arrivée en Californie ne sera pas aussi heureuse qu'espérée.

 

Mais ces hommes si pauvres, soient-ils, n'en restent pas moins fiers et courageux.

 

 

Steinbeck nous trace un portrait brut de cette nation d'Hommes victimes d'un système en évolution qui détruit tout sur son passage.

 

L'auteur décrit l'exode de la famille Joad vers l'Ouest, famille symbole de toutes les familles qui comme elle, ont fuit la misère, expropriées de leurs maisons par "les banques".

Il alterne avec des passages plus généraux, plus lyriques aussi qui font le point sur les changements qu'a subi l'Amérique, "laissant sur le carreau" les plus faibles.

 

Une fresque touchante qui dépeint avec beaucoup de force la dure réalité auquel doit faire face la famille Joad, la faim, la mort, les injustices...

 

Dans ce récit qui a tout pour être pessimiste, transparait pourtant régulièrement une lueur d'espoir, il faut faire confiance aux Hommes. La solidarité et l'entraide sont des valeurs les plus importantes qui soient.

 

Un roman que j'ai mis du temps à lire par peur de sa longueur et du sujet. Je n'aurai pas du avoir peur, il se lit très facilement, de nombreux dialogues rythment le récit.

 

Une très belle lecture instructive.

 

Commenter cet article

Luna 15/03/2011 09:31



John Steinbeck est un auteur qui écrit divinement bien ! Il écrit littéralement de la poésie en roman, c'est beau, c'est fort... Par contre, j'ai toujours beaucoup de mal à apprécier ses
histoires qui ne me touchent pas autant que ses mots !
Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur "les Raisins de la Colère" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Anjelica 25/06/2010 22:51



J'ai essayé de le lire plusieurs fois mais les 1ères pages m'ont rebuté ...



emiLie 29/06/2010 20:26



C'est vrai qu'après les 600 autres pages cela aurait fait longtemps, mais si un jour tu as envie de réessayer, j'espère qu'il te plaira!



Alex-Mot-à-Mots 23/06/2010 21:05



Voilà un de mes romans préféré...



emiLie 24/06/2010 21:01



Je suis très contente de l'avoir enfin lu.



Bénédicte 21/06/2010 22:10



je crois savoir que c'est un très bon livre mais je ne l'ai jamais lu



emiLie 23/06/2010 20:24



Il faut que tu le lises alors



Nanne 21/06/2010 17:55



J'adore ce roman de Steinbeck que j'ai aussi mis longtemps à lire, non par peur de longueurs, mais parce que je me souvenais du film avec Henry Fonda ! Et Henry Fonda est un des acteurs
américains que je vénérais enfant (je voulais l'épouser !)... C'est une oeuvre que je veux relire pour le plaisir et pour le challenge de Bouh sur la littérature américaine. Et aussi parce que
c'est Steinbeck ;-D



emiLie 23/06/2010 20:22



Tout le monde me parle de ce film, à retenir alors .