Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro

Publié le par emiLie

 

traduit de l'anglais par Anne Rabinovitch

Aupres-de-moi-toujours.jpg

Résumé

« Jadis, Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l'idée qu'ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était esssentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelle raison les avait-on réunis là? Bien des années plus tard, Kath s'autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. »


Commentaire

Je pense que c'est réellement la première fois que cela m'arrive mais j'ai vraiment pris conscience que j'aimais ce livre et qu'il m'avait beaucoup touché une fois le livre refermé.

Là ça continue à cogiter de façon inconsciente et on se rend compte que vraiment c'était quand même pas mal.

Et en plus j'ai réalisé juste après l'avoir terminer qu'il figurait dans la liste Blog-au-trésor (encore elle!!) cependant je ne tricherais pas, il ne fait pas partie de ma sélection.


 

C'est un roman difficile à saisir, c'est très difficile d'en parler, de ne pas trop en dire au risque de briser la magie autour du roman car ce roman est mystérieux, j'ai du passer les 100 premières pages à me demander ce que signifiait réellement le mot « donneur », « accompagnant », termes cliniques qui contrastent complètement avec ce que nous raconte l'auteur par ailleurs.

Ces termes permettent aussi de mettre une distance entre l'histoire et nous, c'est vrai que j'ai eu du mal à me laisser embarquer dans cette lecture, on se doute que les personnages cachent quelque chose, on leur cache quelque chose aussi, ils sont fuyants et je ne les ai pas trouvés trop attachants. Ils m'ont semblé trop capricieux, un peu narcissique, vraiment à la recherche de qui ils sont.


 

C'est vraiment dans la deuxième partie du roman que j'ai commencé à m'attacher à eux, l'histoire de leurs vies adultes y prend plus de place et on commence vraiment à comprendre ce qui se passe, au fur et à mesure jusqu'à ce que l'on apprenne tout et de même au fur et à mesure le frisson grandit, pour dire plus l'effroi. Je me suis vraiment sentie glacée, c'est vraiment triste. Cependant j'ai quand même préferé cette partie, je ne saurai réellement dire pour quoi, les personnages m'ont semblé peut-être devenir plus humains.


 

Cependant même si il est vrai que c'est une histoire qui m'a touchée, elle laisse traîner derrière elle quelque chose qui glace un peu et c'est vrai que l'on se pose beaucoup de questions.

Je ne sais pas si l'on peut qualifier ce roman de roman d'anticipation, en tout cas il soulève pleins de questions sur des sujets, des préoccupations actuelles, cela ne peut que faire réfléchir. En plus tout cela est écrit avec une telle finesse, une telle poésie que ce roman en devient encore plus percutant, présent.

Publié dans Littérature Anglaise

Commenter cet article