LECTURE dans le cadre du blogoclub

Publié le par emiLie

 

La dame en blanc de W.Wilkie Collins

Dame-en-blanc--la-.jpg

Résumé

"Walter Hartright, jeune professeur de dessin est embauché par Sir Fairlie, riche propriètaire terrien du domaine de Limmeridge afin de donner des cours à sa nièce Miss Fairlie et à la demi-soeur de cette dernière Miss Halcombe. Et Walter lors de ce séjour tombe éperdument amoureux de Laura Fairlie, cet amour est réciproque seulement Laura est promise en mariage depuis la mort de son père à un proche ami de celui-ci Sir Percival Glyde.

A partir de cette intrigue qui semble somme toute (j'adore cette expression!) fort traditionnelle va se mettre en place une effroyable mais incroyable machination"


 

Commentaire

Trés beau livre, très bon livre même si j'avoue que pendant les 100 premières pages un doute m'a pris parcequ'il faut reconnaître que la lecture de ce livre n'est pas facile, il faut vraiment s'accrocher et c'est vrai qu'au début le temps que l'intrigue s'installe, c'est assez difficile (surtout quand on en a plein la tête de révisions de partielles). Cependant je me SUIS accroché et je ne le regrette pas mais pas du tout.

En fait pour moi l'intrigue commence réellement lors de l'arrivée du personnage du Comte Fosco dans le roman car je l'avoue c'est vraiment un personnage que j'ai trouvé fascinant, intéressant, complexe, de plus il forme un formidable duo avec Marian Halcombe qui elle aussi me semble un des personnage les plus intéressants du roman mais surtout le plus attachant! Et le seul bémol que je donnerai au roman c'est concernant la fin de celui-ci et le choix de Marian qui préfère rester avec Walter et Laura jouer le rôle de la vieille tante célibataire alors que tout le long du roman elle fait preuve d'intelligence, d'esprit caustique, d'indépendance alors c'est peut-être un petit détail mais moi j'aime les petits détails!

Bon sinon revenons aux détails plus importants l'intrigue construite, complexe à souhait avec plusieurs sous-intrigues qui se ramifient et on attend la fin avec patience pour savoir le fin mot de l'hitoire surtout que les indices et les résolutions sont donnés au compte-goutte. Les personnages sont intéressants mystérieux, troublants comme la mystérieuse Anne Catherick tous sont là pour amener et ensuite défaire l'intrigue!

En plus la façon dont est construit le roman n'est pas ordinaire surtout lorsque l'on pense que ce roman a été écrit au XIX ème siècle, le fait de donner la parole à différents personnages permet de rompre un rythme trop linéaire du roman!

Mon deuxième bémol et dernier petit bémol le personnage de Laura Fairlie, je ne l'ai pas du tout aimé elle est trop tout, fragile, vulnérable on pourrait se dire que la chose aussi terrible que le vol de son identité ne pourrait arriver qu'à elle (bon beh ça c'est en étant méchante) mais bon si elle s'évanouissait pas autant.

Voilà et sinon pour mettre un terme à cette note j'ai lu ce roman juste après avoir terminer la lecture du Quinconce de Charles Palliser et on retrouve un peu la même atmosphère de mystère, confrontation entre aristrocates...

 

Publié dans Littérature Anglaise

Commenter cet article

laure 23/04/2009 17:31

Tu le sais je l'ai lu aussi. je ne me suis pas ennuyé une seule seconde en le lisant, j'aime bien cet auteur et je projète de lire également ARMADALE, SANS NOM, PIERRE DE LUNE, pour ne citer que ceux-là. Mais étant donné qu'ils sont tous assez longs, je préfère attendre les vacances.

emiLie 23/04/2009 18:22


Oui, les vacances pour lire de longs et ambitieux  livres, moi Les raisins de la colère m'attendent depuis deux étés déjà!


Armande 01/01/2009 21:31

Que voilà une analyse proche de la mienne ! Le joyau du roman, c'est effectivement le comte Fosco !

sylire 01/01/2009 21:20

Je suis d'accord, les cent premières pages sont ennuyeuses. D'accord aussi sur ton analyse de Marian et Laura qui chacune à leur façon se comportent parfois de façon très déçevante.
Mais une lecture plaisante qui donne envie de se replonger dans les classiques.