Le portrait de Mr W.H. d'Oscar Wilde

Publié le par emiLie


Folio 2€ - 141 pages

Traduit par Jean Gattégno

*****

Le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde sur ce blog

"Heureux donc suis-je, moi qui aime et suis aimé

Où je ne puis changer, non plus qu’être changé."

 

Le portrait de Mr. W.H.


Le narrateur apprend par son ami Erskine la terrible histoire de Cyril, jeune aristocrate qui est mort, choisissant le suicide.
Cet homme, jeune encore à qui la vie réservait tout, s’était pris de passion depuis toujours pour l’œuvre de Shakespeare et particulièrement, ses fameux Sonnets.
Dans ses Sonnets, Shakespeare déclare son amour à un homme que l’on croyait être son protecteur, Lord Pembroke.
Pour Cyril, il ne s’agit en aucun cas de cet aristocrate mais d’un acteur méconnu, Willie Hugues. Il cherche alors tout ce qu’il possible de trouver comme élément pour étayer sa thèse, il va même jusqu’à produire un faux pour convaincre son ami Erskine et se donne la mort de désespoir.
Le narrateur est tout de suite fasciné par cette histoire et il se plonge dans la lecture des Sonnets, trouvant au détour de chaque vers des preuves de l’existence de Willie Hugues.

Ce mystérieux homme, susceptible de faire naitre une telle passion et une telle dévotion au si fameux barde, serait un acteur, de basse extraction qui pourvu d’une telle beauté, aurait l’habitude de jouer les personnages féminins dans les pièces de Shakespeare.

Cet essai romancé nous emmène à la découverte du théâtre Elisabéthain, théâtre dans lequel, les hommes devaient prendre la place des femmes, proscrites de ces lieux de perdition.

Surtout il nous permet de comprendre et de partager la passion qu’éprouve Wilde envers Shakespeare et plus généralement envers la beauté et sa présence dans tout art.

 Ces Sonnets furent pour moi une découverte, le style précis et recherché de Wilde a permis de me les rendre accessibles.
EnglishClassicsMini-copie-1.jpgCHALLENGE-2-EUROS.jpg

Le Portrait de Mr W.H. a été lu par Nanne et par Isil 


Commenter cet article

sybille 24/03/2010 19:27


hum, je n'ai pas lu celui là, j'ai beaucoup aimé le portrait de dorian gray et le crime de lord arthur savile, alors pourquoi pas celui là, j'adore l'écriture d'Oscar Wilde !


emiLie 28/03/2010 16:49


Et moi j'ai noté Le crime de Lord Arthur Savile, je pense que ce sera le prochain que je lirai.


Nanne 22/03/2010 21:36


Je suis heureuse de lire ton billet et de voir que ce court roman d'Oscar Wilde t'a plu ! Pourtant, ce n'est pas une lecture des plus faciles à faire ... Mais le style de l'auteur est d'une telle
qualité que l'on entre dans l'histoire facilement ! Désormais, tu ne peux plus faire autrement que de continuer avec O. Wilde ;-D


emiLie 24/03/2010 19:59


C'est vrai qu'il faut un petit temps d'adaptation sinon la lecture est laborieuse. Mais j'ai passé un très bon moment et j'ai appris plein de choses sur le théâtre Elizabéthain!


Ys 21/03/2010 17:59


Alors on dit merci Mr Wilde de nous faire partager sa passion pour Shakespeare !


emiLie 24/03/2010 19:56


En effet, merci Mr Wilde!


Neph 21/03/2010 17:28


Je m'attendais justement au Portrait de Dorian Gray ! Ton article m'apprend l'existence de celui-ci !


emiLie 24/03/2010 19:56


Ce sont deux romans différents mais qui partagent tout de même le même thème, l'art, la recherche de la beauté!