Dans la nuit Mozambique de Laurent Gaudé

Publié le par emiLie

 

Dans-la-nuit-Mozambique.jpg

"C'est par la traque puis la vengeance d'un fugitif que débute ce recueil de récits, et c'est dans l'énigme d'un meurtre inexpliqué qu'il se referme. Comme si une part de la vérité du monde - la plus inhumaine, celle qui stigmatise l'histoire intime ou collective - devait à jamais défier notre raison. De toutes époques et de tous lieux, les personnages de ce livre ont cette expérience en partage, qu'ils assument dans la proximité de la mort. Désespérés ou lucides, ils revisitent leurs illusions, admettent leurs fautes ou retiennent un instant encore les ultimes bonheurs de l'existence."

Ais-je déjà dit que je n'aimais pas lire les recueils de nouvelles et bien pourtant là cela fait le deuxième recueil que je lis en très peu de temps, cf La ronde et autres faits divers.


Je pense que cette chronique sera un peu arbitraire car j'aime Laurent Gaudé et surtout son magnifique roman Le soleil des Scorta qui a reçu le prix Goncourt, et La mort du roi Tsongor qui lui a reçu le prix Goncourt des Lycéens.

Il a une écriture, comment dire, poétique, aux mots banals il donne "ce petit supplément d'âme", il raconte d'une façon magnifique la misère, ses conséquences. Ses romans semblent toujours imprégnés de mystère, inspirés d'une certain tragédie grecque, des personnages mythiques, les paysages tiennent une place importante dans la narration, ils semblent avoir un impact direct sur le caractère des personnages. Ses livres se situent dans une temporalité différente de la nôtre, une intemporalité et pourtant ils traitent aussi de sujets très actuels.

 

Dans la nuit Mozambique est un bon livre, mais pas son meilleur. On retrouve dans les quatres nouvelles, des espaces, des sujets que l'on avait déjà rencontrés dans les précédents romans, ce recueil a été écrit entre 2000 et 2007. Quatre nouvelles, d'intérêt divers selon moi, il m'a même semblé étrange de trouver une nouvelle comme "Gramercy Park Hôtel" sans lien avec le reste des nouvelles... Les autres nouvelles traitent avec beaucoup de finesse de thèmes chers à l'auteur, tels que l'esclavage avec "Sang négrier", des passagers clandestins "dans la nuit Mozambique", et la guerre de 14-18 dans "le colonel Barbaque".


Il me semble que ce recueil peut servir aux personnes un peu réticente à l'oeuvre de Laurent Gaudé, sa lecture permet d'entrer en douceur mais d'une manière assez large dans son univers. Magnifique univers aux mots remplis de poésie!

Commenter cet article

Anis 16/11/2011 21:40



Je suis d'accord avec toi, je n'ai pas retrouvé la magie de certains de ses autres livres, "Sous le soleil des Scorta" restant pour moi un pur chef d'oeuvre. Effectivement dans ces nouvelles qui
parle de l'errance, de la guerre, et de la violence de ce monde d'hommes, Gramercy Hôtel n'a pas vraiment sa place.



Nicolas 12/06/2009 17:22

Dans mon souvenir, les nouvelles numéros 3 et 4 sont meilleures que les deux premières. Concernant La porte des enfers, je l'ai beaucoup aimé. Ceuw qui aiment Gaudé aimeront La porte des enfers.

emiLie 12/06/2009 18:59



J'aime beaucoup les romans de Gaudé, j'acheterai La porte des Enfers quand il sortira en Babel!



Leiloona 21/04/2009 18:46

Hum ... je ne sais pas ce que peut donner le style de Gaudé avec des nouvelles : j'en prends donc note ! :)

emiLie 22/04/2009 11:41


On retrouve vraiment sa façon d'écrire avec toute la poésie habituelle, donc je te le conseille!


pom' 16/03/2009 07:33

moi, j'ai bien aimé mais il est particulier, on évolue dans un univers particulier, mi fantastqiue.

emiLie 16/03/2009 09:13


Je pense que je vais attendre qu'il sorte en Babel! Mais je le lirai quand même!


pom' 15/03/2009 08:17

c'est le seul que j'ai pas lu de l'auteur.

emiLie 15/03/2009 12:58


As-tu la porte des enfers, moi c'est le seul que je n'ai pas lu et j'aimerai savoir si il est bien, on m'a dit qu'il était un peu  "poussif"!!