L'auberge rouge d'Honoré de Balzac

Publié le par emiLie


Folio 2 euros – 67 pages

*****


Au cours d'un dîner bien arrosé, un des hôtes décide de raconter une histoire qui fait peur, une histoire qu'il a vécu il y a très longtemps. La petite assemblée se masse autour de lui et cet homme “un bon gros Allemand, homme de goût et d'érudition” débute son récit.

Le 20 Octobre 1799, deux jeunes français venant du même village et unis comme des frères s'en vont faire la guerre, ils décident de s'arrêter pour la nuit à l'Auberge Rouge, le patron et sa femme y sont accueillants. Ils y font la connaissance d'un négociant dont ils se prennent d'amitié. Après avoir porté de nombreux toasts, le négociant leur fait un aveu, cette nuit il dormira avec pour oreiller l'ensemble de sa fortune. Heureux ou malheureux coup du sort, les deux garçons dorment dans la même chambre que ce dernier qui fut retrouvé au matin sauvagement assassiné et l'argent évaporée.


Une histoire comme je les aime, le style est un régal. Offert par Celsmoon lors du Swap Arc-en-Ciel ce livre nous fait découvrir les dessous d'une sombre affaire d'argent. Balzac dépeint avec génie la société assemblée autour de Taillefer, le conteur Allemand, son histoire qui s'actualisera durant la soirée car on devine qu'un autre des hôtes était lui aussi présent durant cette affaire et qu'il y aurait pris part d'une manière plus que douteuse. Mais je ne vous en dis pas plus.


Cette nouvelle se lit très vite, elle est extraite du recueil Le chef d'oeuvre inconnu et je pense qu'elle a pleinement remplie son rôle en me donnant ou plutôt me redonnant envie de me replonger dans l'univers de Balzac.


Cette lecture fait partie du challenge Folio 2 euros, organisé par Cynthia.

Commenter cet article

Nanne 03/11/2009 22:36


C'est bizarre, mais je me souviens plus facilement du film avec Fernandel que de cette nouvelle de Balzac ! Il faut dire que le film m'a toujours fait peur malgré les mimiques et l'accent de
l'auteur ...


emiLie 04/11/2009 18:00


Je connaissais pas ce film, par contre celui avec Balasko ne me tentait pas du tout et j'ai été surprise d'apprendre que cela avait adapté d'une nouvelle de Balzac.


Canel 30/10/2009 20:10


Je dois avoir déjà 5 piles de 30-40 cm qui occupent tte une console...


emiLie 30/10/2009 20:33


Et beh.


Canel 29/10/2009 11:48


Je sens que je vais faire grimper de qqs millimètres ma PAL du challenge de Cynthia !! Merci  !


emiLie 30/10/2009 19:45


Fais attention les millimètres vont s'ajouter au fur et à mesure et à la fin tu vas te retrouver avec une bibliothèque entière!


keisha 29/10/2009 07:40


va chez Mariel!
http://www.carabistouilles.com/article-maj-defi-j-aime-les-classiques--38018108.html


emiLie 30/10/2009 19:44


Ok, merci pour le lien.


Leiloona 29/10/2009 00:28


Je l'avais noté car je bosse avec mes latinistes sur un texte latin qui a la même trame que ce texte. ;)


emiLie 30/10/2009 19:42


Hum, le latin, tout cela e parait très loin, j'en ai fait au collège ;-)